31 août 2011

Le pouvoir des mots...

9782290339176

À l'heure des nouvelles technologies, je trouve regrettable que le papier et la plume aient été mis sur le banc de touche. Je rêve du jour où un homme me livrera ses sentiments via une douce et belle lettre, et non en m'envoyant un texto... Selon moi, il n'y a rien de plus beau qu'un homme qui écrit à une femme. C'est un acte très fort. On prend le temps de faire le tris dans ses sentiments, on les couche sur du papier, on se dévoile (souvent plus qu'à voix haute). Bien sur, la distance, la société et le manque évident d'autres moyens de communications faisaient qu'on échanger énormément de lettres dans le passé. Cependant, j'aurais aimé qu'on garde un brin de nostalgie avec nous. Mais non, les gens semblent préférer les textos, mails, etc... Alors qu'il y a rien de mieux que de guetter le facteur dans l'attente de nouvelles, ou alors, avoir la surprise en ouvrant sa boite aux lettres. Rien à voir avec ce qu'on ressent en consultant ses mails. Je pense qu'il serait judicieux de mettre en place des cours d'écriture romantique, et ce, dès le primaire. Je suis persuadée que ça donnerait de superbes résultats. Et en attendant le jour divin où je recevrais cette fameuse lettre, en espérant que je la reçoive un jour (il faut savoir rêver dans la vie), je vous propose celle que Frederick Wentworth écrit à Anne dans "Persuasion" de Jane Austen. Le genre de lettre qui vous fait tomber amoureuse sur le champs de son auteur.

« Je ne puis me taire plus longtemps. Il faut que je vous écrive. Vous me percez le cœur ! Ne me dites pas qu’il est trop tard ! Que ces précieux sentiments sont perdus pour toujours. Je m’offre à vous avec un cœur qui vous appartient encore plus que lorsque vous l’avez brisé il y a huit ans. Ne dites pas que l’homme oublie plus tôt que la femme, que son amour meurt plus vite. Je n’ai jamais aimé que vous. Je puis avoir été injuste, j’ai été faible et vindicatif, mais jamais inconstant. C’est pour vous seule que je suis venu à Bath, c’est à vous seule que je pense ; ne l’avez-vous pas vu ? N’auriez-vous pas compris mes désirs? Je n’aurais pas attendu depuis dix jours, si j’avais connu vos sentiments comme je crois que vous avez deviné les miens. Je puis à peine écrire. J’entends des mots qui m’accablent. Vous baissez la voix, mais j’entends les sons de cette voix qui sont perdus pour les autres. Trop bonne et trop parfaite créature ! Vous nous rendez justice, en vérité, en croyant les hommes capables de constance. Croyez à ce sentiment inaltérable chez

F. W.

Il faut que je parte, incertain de mon sort : mais je reviendrai ici, ou j’irai vous rejoindre. Un mot, un regard suffira pour me dire si je dois entrer ce soir ou jamais chez votre père. »

Posté par Jacobinette à 01:27 - Littérature - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Commentaires

    Que dire de plus... hormis que les enfants de primaire se moquent du romantisme comme de leur première couche

    Posté par Mypianocanta, 31 août 2011 à 13:31
  • C'est pour ça qu'il faut remettre au gout du jour des leçons de savoir vivre. J'ai vu à la tv qu'on allait remettre des cours de "morale" à l'école, c'est un début.

    Posté par Jacobinette, 31 août 2011 à 14:14
  • Oui "les cours de Morale" il était temps! Vu les ptits monstres qu'on trouve dans les écoles!
    Oui les lettres c'est dommage. J'aimerais bien des fois en écrire, c'est tellement plus personnelle! C'est comme les mots qu'on s'écrivait au collège, les lettres qu'on se passait entre copines à la récrée, ça me manque ^^
    Mais bon j'avoue que le mail c'est tellement plus pratique! Aussitôt envoyé, aussitôt reçu! et Gratos en+! parce que les timbres c'est quand mm pas donné!

    Mais mon prince charmant devra faire un effort! Je vaux bien un timbre quand mm! XD

    Posté par Cam, 31 août 2011 à 16:31
  • les cours de morale tels qu'ils étaient donnés dans els années 50 seraient une aberration dans le système actuelle. Il faut arrêter de vouloir que l'école pallie tous les manques des parents : ce n'est pas aux enseignants d'apprendre à dire "bonjour", "merci", "s'il vous plait" et je uis certaine que si vous y étiez vous n'apprécieriez pas cela du tout. Il y a des choses bien plus urgentes et importantes à voir dans l'éducation nationale.

    Posté par Mypianocanta, 01 septembre 2011 à 13:42
  • Je suis d'accord avec le fait que l'éducation d'un enfant est à la charge de ses parents. Malheureusement (et j'en connais beaucoup) certains ne prennent pas le temps d'apprendre les bonnes manières à leurs enfants. Alors ça peut être une bonne chose d'avoir quelques leçons de morale à l'école.

    C'est sur que la liste des changements à faire dans l'éducation nationale est longue. D'ailleurs, l'autre jour j'en parlais avec ma tante prof, à quelques années de la retraite. Mes requêtes concernent essentiellement le lycée et la fac. Luc Chatel, si tu m'entends, j'ai pas mal d'idées !!!

    Posté par Jacobinette, 01 septembre 2011 à 15:04

Poster un commentaire