14 mars 2012

WW-Day

Qui a peur du grand méchant loup ?

Capture d’écran 2012-03-14 à 09

Il y a quelques jours je me disais : vais-je faire le werewolf day ? J'hésitais pour la simple et bonne raison que je n'avais aucune idée de qui mettre en avant. J'ai pensé un temps à Jacob, mais pour moi il n'est pas assez ancré dans un système de malédiction étant donné qu'il choisit les moments de sa transformation. Je voulais un vrai loup garou avec tout le folklore qui va avec... Et puis (comme quoi le hasard fait bien les choses), hier soir j'ai regardé le dernier épisode de "Once upon a time", et je me suis dit "C'est bon, je tiens mon loup, ce sera celui du chaperon rouge".

Les loups garou, tout comme les vampires, ont été pas mal dénaturés ces derniers temps. Les faisant passer de la case "malédiction" à celle de personnage fantastique quasi héroïque. Mais pour moi être un loup garou (je suis de l'ancienne génération) c'est être dépossédé de son corps les soirs de pleine lune par un monstre sanguinaire. Qu'y à t-il de pire que de commettre des actes d'une violence extrême sans en avoir conscience ?!

Capture d’écran 2012-03-14 à 09

Le loup est passé par là...

Dans cette épisode de "Once upon a time", Red (le chaperon rouge) assiste, impuissante, à une véritable tuerie. Protégée par sa grand-mère elle ne peut cependant empêcher la mort des chasseurs partis l'assaut de la grosse bête poilue. Un monstre qui semble impossible à tuer. Et ce n'est pas Granny qui vous dira le contraire, elle semble bien connaitre la bête. Pour elle il faut arrêter le combat et se cacher dans sa chaumière.

Capture d’écran 2012-03-14 à 09

Granny en mode survival

Mais qui est ce loup ? Il n'est pas comme les autres. À la fois homme et loup, il craint l'argent et se transforme à chaque pleine lune. Jusqu'ici on respecte la légende. Un étranger, un membre du village, une femme, un homme ? Tout est possible... On passe alors 45 minutes à se dire "C'est lui, non lui, non lui, etc...", pour à la fin tomber de son siège face à sa véritable identité.

On a négligé la véritable nature du loup garou depuis quelques temps, et j'ai apprécié que "Once upon a time", tout en prenant pas mal de libertés, nous montre la véritable malédiction. Une personne qui les soirs de pleine lune tue sans aucune limite, inconnu, ami, famille, rien ne l'arrête. Mais au réveils "boom", tout est envolé, jusqu'au jour où parti à la chasse au loup on se rend compte que le loup c'est nous.

Bref, cet article peut paraitre un peu flou, mais j'ai tenté de ne pas trop en dire sur ce fameux épisode. Si il y a bien une chose que je déteste c'est d'être privée de suspense, alors je ne vais pas tout révéler comme ça d'un coup. Et en même temps ça rejoint mon idée première : le loup garou est une créature fantastique, mais si il existait il pourrait se cacher derrière n'importe qui : votre petit ami, votre mère, votre fils, votre meilleure amie, etc... Et les soirs de pleine lune n'imaginez pas que ce lien entre vous l'empêchera de vous broyer entre ses crocs. Rien ne stoppe un loup garou, pas même l'amour. Pourquoi ? Parce-qu'il s'agit d'une malédiction...

Le WW day chez Sombrelune.

Posté par Jacobinette à 09:42 - Débats / Discutions - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    J'ai beaucoup aimé ton article ! Et merci pour ta participation. En voyant les premières images, j'ai d'abord cru qu'il s'agissait du film sorti l'année dernière (et qu'il faut toujours que je voie !)... et quand j'ai vu que c'était en fait le dernier épisode de OUAT, j'ai juste fait : ?_?' (aaaah booooon ?). Du coup, j'ai vraiment hâte de le voir (je dois être en retard d'un ou deux...) !
    J'aime beaucoup cette histoire de loup, elle touche (comme tous les contes) à des vérités profondes, des schémas psychiques (mais oui, employons les grands mots !). C'est l'expression de la peur de ne pas se contrôler, de la méfiance que l'humain a de ses instincts... et le désir violent de les laisser s'exprimer aussi. C'est un questionnement sur la liberté de notre nature (être humain, c'est ne pas être libre -pas comme une bête peut l'être quand elle suit sa nature en tout cas- car il faut toujours se maîtriser, se réfréner, affronter sa conscience...). J'adore tous ces mythes ! ^^

    Posté par Sombrelune, 14 mars 2012 à 23:14
  • Ton article me fait furieusement penser au livre Loup Y-es-tu ? d'Henri Courtade dans laquelle Le Loup poursuit le Chaperon Rouge à travers les siècles et la planète entière ... pour se révéler ne pas être tout à fait celui qu'on attendait. J'ai craqué sur ce roman qui utilise aussi Blanche-Neige et La Belle au Bois dormant (mais ce n'est pas le sujet). Je suis sûre qu'il te plairait (si tu ne l'as pas déjà lu )

    Posté par Mypianocanta, 16 mars 2012 à 18:57
  • Il est dans ma wish list, j'ai très envie de le lire, tu as bien deviné ^^ Mais il n'est pas évident à trouver en librairie

    Posté par Jacobinette, 16 mars 2012 à 21:08
  • Juste pour dire que j'ai vu les deux derniers épisodes, et j'ai beaucoup aimé ! C'est vrai que cette version du "Petit Chaperon Rouge" est très intéressante ! Pauvre Pierre... (il n'a pas autant de chance que celui de Prokofiev !) Le personnage de la grand-mère est extra, et sa relation avec Ruby est vraiment touchante.
    Quelque chose me dit que cette histoire n'est pas finie. On ne sait pas pourquoi David a fait un black out dans la forêt, ni ce qui est arrivé à Mère-Grand avec les chasseurs... D'ailleurs, as-tu compris ce qu'elle raconte à Snow ? Que le loup l'a marquée quand elle était enfant puis qu'il est revenu et qu'il l'a "changée" ? Changée comment ? : est-elle loup elle aussi ? Ou est-ce un changement psychologique, simplement, puisqu'elle l'a quand même épousé, ce loup-là... ?

    Posté par Sombrelune, 17 mars 2012 à 23:19
  • Ahhh tu es enfin à jour lol. Qu'as-tu pensé de l'épisode sur Grumpy ? Je te demande ça car moi j'ai pas trop apprécié la version "Dreamy". Cet épisode ne m'a pas emballée. Quant au réactions des habitants vis à vis de Mary Margaret, je la trouve un peu extreme.

    Alors sinon pour revenir au dernier épisode : L'histoire qu'elle a raconté aux habitants avec le loup qui a tué sa famille c'était donc son mari, le grand-père de Red, qui a marqué Granny en la mordant au bras, et est revenu auprès d'elle plus tard. Pourquoi cette morsure serait une marque, je ne sais pas trop... Peut-être est ce comme marquer son territoire afin de mieux la retrouver... Et pour ce qui est de la transformation finale, je pensais qu'une morsure suffisait, mais Granny semble insinuer qu'il y a autre chose... Donc, ce loup même qui a tué sa famille et la transformé est bien devenu son mari.

    Quoi qu'il en soit il semblerait que le gène de loup ait une durée de vie. Un peu comme la fécondité chez la femme qui arrive à l'adolescence et stoppe vers 50-60 ans. Red a commencé à se transformer à 13 ans et Granny explique à Snow que elle ne peut plus se transformer mais par contre elle a gardé l'odorat pour pister.

    Posté par Jacobinette, 18 mars 2012 à 12:25
  • Ah, merci pour l'explication, ce détail m'avait échappé : je n'ai pas fait attention au fait que Mère-Grand explique qu'elle ne peut PLUS se transformer, elle. Mmmhhh... bizarre que ce soit tellement hormono-dépendant... Encore un truc sexouel ! lol
    Pour ce qui est de l'histoire de Grincheux, elle ne m'a pas déplu. En fait, je n'y ai pas attaché trop d'importance... je l'ai juste trouvée mignonne, et j'ai bien aimé le fait que les nains naissent dans des oeufs !
    La réaction des habitants de Storybroke concernant Mary Margaret est insupportable, mais elle correspond assez au puritanisme américain ou au genre de réaction "communautaire" (son côté positif étant qu'ils sont capable de la même solidarité pour aider quelqu'un !) au nom de la morale que l'on peut voir parfois (chez nous ou ailleurs dans le monde) ou que l'on a connu dans le passé. C'est affreux !!! Ça me révolte.
    En même temps, c'est un peu la faute de David Nolan. Il n'avait qu'à quitter sa femme bien plus tôt : il ne l'aime pas, ça ne rime à rien.

    Posté par Sombrelune, 19 mars 2012 à 10:32
  • Oui, le David m'a énervée à de nombreuses reprises. On aurait dit qu'il faisait tout pour se causer des ennuies. Ne serait-ce ce que le coup de la carte de St Valentin. On a envie de lui dire "Et sinon ton coté boulet c'est voulu ?".
    Quant à son comportement avec sa femme, il est très discutable... Autant j'adore James le prince charmant, autant David m'agace.
    Et qu'as tu pensé de l'épisode Belle et la Bête. Rumpel m'a complètement envoutée !

    Posté par Jacobinette, 19 mars 2012 à 11:01
  • lolilol : Une fois mise de côté la pulsion "naaaaa, Rumpel, il est à moiiiii !!!", j'ai aussi beaucoup apprécié l'histoire. Rumpel le mérite. Même si Belle tombe amoureuse peut-être un peu trop vite quand même... et que j'aurais préféré un autre motif au rejet de son amour par Rumpel (genre : qu'elle était trop jolie pour lui, par exemple, et pas qu'elle essayait juste de lui voler sa magie... Mais bon, le motif du choix amour/pouvoir, c'est pas mal aussi...) Ah là là là là, non mais y a pas à dire, Robert Carlyle, il a la grande classe !

    Posté par Sombrelune, 19 mars 2012 à 11:28
  • En même temps il est écossais, c'est bon signe. Oops ma écossais-folie ressort...

    C'est vrai que Belle tombe vite amoureuse, mais en même temps il fallait tout faire tenir dans un épisode...

    Sinon, pour parler de failles. J'ai aussi trouvé la demande en mariage de je ne sais plus son prénom à Ashley (Cendrillon) le soir de la St Valentin. C'était d'un kitch, et en même temps le coup du "je profite de ma pause", question romantisme c'est assez foireux...

    Posté par Jacobinette, 19 mars 2012 à 12:00

Poster un commentaire