13 février 2011

Black Swan

black_swan_1 Gorgeous_New_Black_Swan_Poster_1290002831

Présentation : Rivalité dans la troupe du New York City Ballet. Nina est prête à tout pour obtenir le rôle principal du Lac des Cygnes que dirige l'ambigu Thomas. Mais elle se trouve bientôt confrontée à la belle et sensuelle nouvelle recrue, Lily, qui désire le rôle autant qu'elle...

Mon avis : 4/5

"Black Swan" ou comment la passion peut s'avérer destructrice. Un film qui m'a complètement chamboulé. Je n'avais vu que la bande annonce, du coup je partais sur la seule idée de compétitions dans le cercle très privé des ballets. En fait ce film est bien plus complexe. Il nous plonge bien sur dans cet univers de compétition, mais surtout dans la paranoïa qui s'en suit.

Nina Sayers (Natalie Portman) doit se surpasser. Elle a été promue "Reine des Cygnes" dans le "Lac des Cygnes", et doit prouver qu'elle mérite cette place. Elle travaille sans relâche, alternant "The White Swan" et "The Black Swan". Jonglant entre délicatesse (le cygne blanc) et sensualité (le cygne noir). Travailleuse, calme et disciplinée, Nina n'arrive pas à réellement interpréter le cygne noir, qui lui demande plus de fougue et moins de rigueur.

mila_kunis_as_lilly

Commence alors un véritable chemin de croix. Nina est entourée d'une mère maniaco-dépressive, elle même ancienne danseuse, d'un professeur aux méthodes quelque peu originales, ainsi que d'une nouvelle recrue dans la troupe, Lilly, qui malgré son large sourire, semble convoiter sa place.

black_swan_promo_photo_003

Ce qui est perturbant dans ce film c'est que l'on est du point de vue de Nina, et donc on vit ses émotions et ses ressentis en même temps qu'elle. On ne fait plus la différence entre réalité et paranoïa. Pour ma part, j'ai sursauté plusieurs fois, mais j'ai surtout été bluffée par la prestation de Natalie Portman. Je n'ose imaginer le travail qu'elle a fait pour ce rôle. Elle n'a rien a envier aux vraies ballerines, et son physique à la fois dur et angélique, donne quelque chose de troublant. On est face à cette dualité du "Lac des cygnes", ce cygne noir et ce cygne blanc. J'ai été complètement envoutée par la scène d'introduction, ainsi que le final. La musique est prenante, les chorégraphies somptueuses et les costumes magnifiques. C'est bien simple, après ce film je n'ai qu'une envie, voir un ballet. Et même si ce film met en avant cette acharnement à réussir à tout prix, quoi qu'il en coute, quitte à sombrer dans la folie, on ne peut nier le résultat extraordinaire qui en ressort.

black_swan_5

BlackSwan11 Black_Swan_Costume_Illustrations_from_tavi___2

Costumes du film, crées par les soeurs Rodarte

black_swan_movie_photo_10

Mention spéciale pour Winona Ryder, qui semble ici jouer son propre rôle. Celui d'une ballerine mise à la retraite, laissant sa place à la nouvelle génération, beaucoup plus "fraiche" et vendeuse.

Je termine sur une note artistique avec de superbes créations (trouvées sur le site deviantart) sur le thème de "Black Swan". Je me suis prise de passion pour cette histoire et ses différentes adaptations.

black_swan black_swan__by_arafel3873_d34oymn

VW__Swan_Lake_by_toughtink

black_swan_by_ninjatic_d381n4a blackswan

Posté par Jacobinette à 22:51 - Films - Permalien [#]
Tags : , , , ,